Peau & Soleil

Rayons UV

Le soleil en masse fait du bien et est nécessaire pour la santé. Mais il possède aussi ses zones d’ombre. Les lésions cutanées et le vieillissement de la peau sont essentiellement liés aux UVA et aux UVB. Le rayonnement de courte longueur d’onde des UVB (280 à 320 nm) pénètre dans la couche supérieure de la peau. Il provoque des coups de soleil et est responsable du risque accru de développer un cancer de la peau. Les rayons UVB favorisent la formation des colorants de la peau appelés mélanine, la pigmentation et ainsi le bronzage de la peau. Mais ils entraînent également un épaississement de la couche cornée protectrice de l’épiderme (hyperkératose). Toutefois, la production de mélanine et l’apparition de l’hyperkératose protégeant la peau s’effectuent au cours de plusieurs jours, resp. de semaines. Durant cette période, la peau reste exposée aux influences néfastes du rayonnement des UV.

Les UVA, à longueur d’onde importante, (320 nm à 400 nm) peuvent parvenir jusqu’aux couches de la peau les plus profondes. Ils pénètrent même dans le tissu conjonctif cutané et provoquent des lésions durables menant au vieillissement prématuré de la peau. Les UVA accélèrent la pigmentation et favorisent le bronzage rapide. Mais, seule la mélanine présente dans ce cas est transportée vers l’extérieur de la peau et devient visible. Ce phénomène n’engendre pas sa production supplémentaire. Les lésions cutanées résultant de l’exposition aux rayons UVA restent invisibles dans les premiers temps et apparaissent subitement au fil des ans. Les UVA déposent ainsi de petites bombes à retardement sous la peau.

Soleil & protection

Une exposition trop importante à la lumière du soleil n’accroît pas seulement le risque de cancer de la peau mais conduit également au vieillissement prématuré de la peau. Les lésions cutanées résultant à 80 % d’une grande absorption de lumière du soleil durant l’enfance, la protection contre le rayonnement solaire doit ainsi s’effectuer dès les premières années de l’enfance. Il importe de respecter les règles suivantes: rechercher l’ombre, notamment au cours de l’heure du déjeuner, porter des vêtements adaptés et appliquer une crème de protection solaire.

Qu’appelle-t-on un indice de protection solaire (abréviations connues: IP, FPS, SPF)?

L’indice de protection solaire informe, lors d’une exposition au soleil, sur le rôle protecteur d’un produit contre les coups de soleil en comparaison avec ladite fonction d’autoprotection de la peau. Un indice 12 permet aux personnes protégées de prendre un bain de soleil dont la durée est douze fois plus élevée qu’une exposition normale avant d’obtenir un coup de soleil. Mais la capacité d’autoprotection de la peau dépend fortement du type de peau des personnes.

Types de peau

Notre peau est à l’image de notre individualité. Elle nécessite ainsi des soins qui lui soient propres. L’apparence de notre peau dépend fortement de la production de sébum. Les facteurs environnementaux et les habitudes de vie jouent aussi un rôle déterminant. L’aspect caractéristique de notre peau est également conditionné par nos hormones et par les conditions météorologiques. Une peau sèche est généralement délicate avec des pores fins et souffre d’hydratation insuffisante. Ce cas de figure est appelé sébostase en langage spécifique. Une peau grasse présente fréquemment des pores dilatés et revêt un aspect luisant. Les spécialistes parlent alors de séborrhée. Une peau sensible affiche des pores fins, des rougeurs et une certaine sécheresse. La peau à tendance acnéique est facilement reconnaissable à la présence de papules et de pustules. Une peau mixte se caractérise par l’alternance de parties sèches et grasses. L’existence d‘une zone grasse en T englobant le menton, le nez et le front simultanément à l’apparence d’une peau sèche sur les joues est propre à ce type de peau.

Indice de protection

En Europe centrale, les crèmes solaires affichent des indices de protection compris entre 2 et 60. L’indice de protection américain SPF (Sun Protection Factor) est presque deux fois plus élevé que son homologue européen. Ainsi, le coefficient 16 SPF correspond à un IP 8 en Europe. L’indice de protection vaut toujours pour l’ensemble de la journée. Mais une application renouvelée du produit contre le rayonnement solaire accroît et maintient l’effet protecteur de celui-ci, même à l’ombre ou par temps nuageux car l’exposition aux UV peut encore, dans ce cas, atteindre de 30 à 50 pour cent.

Peau & solarium

«Faire le plein de soleil» par simple pression sur un bouton – se rendre régulièrement au solarium reste pour de nombreuses personnes une habitude quotidienne. Tant est simple une visite au solarium, tant sont dangereuses les conséquences du bronzage artificiel. Le rayonnement UV intensif auquel sont soumis les visiteurs sur les banquettes de bronzage provoque des lésions liées à un vieillissement prématuré de la peau particulièrement visible dans les cinq années suivantes. Les solariums accroissent aussi le risque de développer un cancer.

«Bronzer sainement au solarium» est une erreur. Il n’existe aucun rayonnement UV naturel ou artificiel facilitant le bronzage et excluant une modification de la texture cutanée. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est ainsi prononcée contre la fréquentation des solariums. Elle considère le recours à ces établissements comme une action présentant des effets cancérigènes. Depuis 2009, toute personne âgée de moins de 18 ans, notamment en Allemagne, n’a pas le droit de se rendre dans un solarium.

viliv

Cosmétiques

Unsere Produkte enthalten sorgfältig ausgewählte und hochwirksame Inhaltsstoffe, um für jedes Hauptproblem die bestmögliche Wirkung zu bieten.

» direkt zum Shop